Le site officiel de
la Mairie

le Maire, le Conseil Municipal et les services municipaux vous souhaitent une très bonne année 2019.


Révision du PLU: consulter le rapport du commissaire enquêteur



Repas de fin d’année – Discours du Maire aux Aînés – 15 décembre 2018

Bien Chers Aînés, Chers Collègues,

Avec mes amis, nous sommes très heureux de vous accueillir à notre traditionnel repas de fin d’année. Vous ne manquerez cependant pas de vous étonner de déjeuner cette année encore en dehors de notre commune et vous aurez raison. Je peux vous assurer que ce n’est pourtant pas faute d’avoir œuvré pour apaiser les tensions entre nos restaurateurs locaux mais en vain ! Leur querelle juridique nous a obligés à nous délocaliser ! C’est pourquoi, soyez les bienvenus chez nos amis de Villiers-le-Bâcle dans un restaurant dont la réputation n’est plus à faire.

L’enthousiasme qui nous anime fait que la période des fêtes de fin d’année signe le temps de nous retrouver dans la joie et dans la bonne humeur, au sein de nos familles, dans la féérie de Noël et de la nouvelle année pour formuler les souhaits les plus sincères mais aussi les plus chaleureux pour ceux qui nous sont les plus chers.

Et pourtant, au fond de nous-mêmes, l’année 2018 restera une année gravée par le sceau de la détresse, de la violence qui s’y est malheureusement incrustée, mais aussi, de la folie terroriste qui vient d’endeuiller la France toute entière.

Détresse et désarroi, tout d’abord, exprimés au travers d’une tempête sociale dont la douleur a ébranlé et bouleversé notre pays tout entier au cours de ces dernières semaines et aujourd’hui encore, tant le désespoir est profond chez nombre de nos concitoyens et que leurs manifestations ont mis à jour.

J’exprime le souhait que notre nation, comme elle a toujours su le faire, saura cette fois encore se réunir pour renouer et retisser ses liens de solidarité, ses liens de fraternité, ses liens d’égalité autour de nos valeurs fondamentales et redonner à nos concitoyens dans le désarroi non pas seulement une simple lueur, mais une véritable flamme d’espoir et d’espérance dans leur vie quotidienne, dans leur famille et dans leur emploi. 

Je n’évoquerai pas la situation à laquelle notre pays est confronté sans vous dire que, comme vous tous, je suis profondément révolté contre la violence, les exactions et les dégradations dont notre pays, notre économie, notre patrimoine et nos symboles nationaux ont été la cible du fait de quelques groupes extrémistes dont la seule place est, à mes yeux, celle d’une cour de justice implacable.

Pour autant et d’une manière plus générale, je vous dirais que je sens naître au sein de notre société, un sentiment de flou et d’interrogation sur l’évolution de notre République. J’étais hier en réunion avec plusieurs maires autour de Gérard Larcher : je peux vous dire que nous partageons une très grande inquiétude sur le devenir de notre République parce que l’idée selon laquelle, après que la gauche a échoué, que la droite n’a pas réussi, essayer « un ni gauche ni droite » serait la solution, eh bien non ! car nous sommes arrivés à un moment où force est de constater que cela ne marche pas non plus.

Dans le même temps, nous assistons à la lente mais régulière dilution des valeurs qui fondaient notre société française tels que le respect, la famille, la personne, la civilité, un simple bonjour, ou un simple merci.. tout cela s’est dilué progressivement. Sachez que c’est malheureusement la triste réalité que Mme Veillet et ses collègues enseignantes nous ont fait partager avec Géraldine, lors du récent conseil d’école et là, nous parlions des enfants de notre propre commune !

Chers aînés, vous vous souvenez de cette époque pas si lointaine où « respect » rythmait et guidait notre vie sociale et où le bonjour et le merci faisaient partie de notre langage courant. Aujourd’hui, ici même à Toussus, j’ai le sentiment que notre environnement a changé pour toujours plus de besoins, toujours plus de demandes, toujours plus d’exigences, et avec toujours plus d’ingratitude et sans jamais de merci, et cela se voit chaque jour, et je vous dirai, qu’en tant qu’élu, je le vis quotidiennement.

Il n’est pas bon d’être Maire en 2018 ! D’un côté, l’Etat vous supprime toutes ses dotations mais il exige que votre commune lui finance son déficit. De l’autre, il vous fait la promesse folle de supprimer la taxe d’habitation sans vous dire à ce jour encore par quoi elle sera remplacée mais, dans le même temps, il vous prélève un impôt de solidarité parce que votre commune est bien gérée. Et maintenant, comment je fais, moi, votre Maire, pour financer nos investissements et vous apporter à, vous, mes administrés, toujours plus d’agrément, toujours plus de sécurité, toujours plus de confort, d’animation locale et pour lesquels vous m’avez élu.

Il y a quinze jours, le Président de la République a refusé de venir visiter les maires lors de notre congrès annuel réuni à la Porte de Versailles mais, la semaine suivante il nous appelait « au secours ». Il découvrait le rôle que notre responsabilité communale et que le maillage local, rural, territorial et urbain apportait à la Nation !

Peut-être est-ce là l’amorce du début du frémissement de l’idée d’une République décentralisée via les collectivités territoriales lorsque le Président de la République comprend que le Maire constitue un lien direct entre le citoyen et l’Etat et que le territoire est ce lieu privilégié de cohésion majeure. Le Premier Ministre a la mission d’organiser cette consultation. Ce sera le sujet majeur du dîner auquel notre Député, Jean-Noël Barrot nous fait l’honneur de nous convier mardi prochain. Votre Maire, soyez en assurés, répondra présent à cet appel du Président de la République !

La situation est donc très difficile mais soyez assurés qu’avec mes amis élus, nous avons à cœur d’assumer notre tâche jour après jour, 24 h sur 24 h, en toute transparence et surtout, en toute honnêteté, et cela dans chacun des dossiers :

-      la révision de votre Plan Local d’Urbanisme, cet énorme travail conduit par Delphine qui, j’ajouterai, a été trompeusement tronqué et lâchement travesti par certains,

-      le projet d’aménagement du cœur de votre village mené par Pierre qui vient d’obtenir les accords de subvention de la Région et du Conseil Départemental,

-      la délégation de gestion du centre de Loisirs menée par Géraldine et dont la satisfaction des familles est unanime,

-      la reconversion du site militaire de l’EAN que nos prédécesseurs voulaient urbaniser et pour lequel je poursuis un travail de consultation sans relâche depuis 4 ans pour y attirer de l’économie autour de très petites entreprises et de startups riches d’innovations aéronautiques,

-      la gestion de nos budgets menée par la main de fer de Thomas.

Soyez assurés que nous savons faire fi de la médisance et de la désinformation entretenues par certains dans notre commune. Et pour employer un terme à la mode, si les « fake news « ne nous intimident pas, peut-être sont elles les prémisses plutôt prématurées de la campagne électorale des élections municipales de mars 2020 !

Cela étant, je veux vous rassurer aujourd’hui sur l’ampleur des réalisations engagées pour l’agrément de votre village et dont vous verrez l’émergence au cours de cette année 2019.

J’aurais l’occasion de les évoquer lors de mes vœux, le lundi 14 janvier prochain. Mais sachez d’ores et déjà que nous prévoyons de lancer les travaux d’aménagement du cœur de village, la réfection de l’assainissement dans la résidence des Demeures, la remise en état de la toiture de l’école, la rénovation du hall d’accueil de l’Espace Culturel du Plessis ou la réfection des tennis, etc...

Et puis, vous le savez, j’ai attaché une attention toute particulière à la transformation de notre aérodrome qu’Aéroport de Paris avait laissé en l’état, à défaut d’avoir le soutien de la municipalité d’alors dont le seul souci était celui de densifier l’urbanisation tout alentour. Aujourd’hui, l’aérodrome est en pleine mutation environnementale et des informations sur l’arrivée du premier avion à propulsion électrique pour la formation des pilotes sont imminentes. Dans le même temps, des startups et des entreprises innovantes de l’aéronautique manifestent leur intérêt pour les terrains de l’ex-EAN. Le Groupe ADP, de son côté, est en train de déposer différents permis de construire qui affirment ainsi la pérennité de la plateforme aéroportuaire et son intégration dans l’environnement. Comme vous le voyez, nous nous sommes inscrits avec mes amis dans une dynamique très encourageante pour le devenir de votre commune.

Je suis désolé d’avoir été long. J’ai été à la fois pessimiste et optimiste mais je souhaitais partager avec vous mon ressenti d’une situation difficile et d’un environnement incertain. Mais mon ressenti personnel, c’est aussi l’espoir en un avenir qui repose sur des valeurs fortes et s’il est difficile d’influer ce qui ressort du contexte général, nous pouvons toutes et tous, à Toussus, trouver notre part de bonheur et de satisfaction au regard de ces valeurs.

C’est cet espoir qu’avec vous tous, je formulerai pour l’année 2019 mais auparavant, c’est autour d’une table, le plus beau symbole du partage, de la joie et du bonheur autour de bons plats mais également de bons vins que je vous convie en vous souhaitant à tous de très heureuses fêtes de fin d’année et une très bonne journée.

Et maintenant, place à la fête en vous souhaitant un très bon appétit.

Je vous remercie.

Patrick CHARLES

Maire