Le site officiel de
la Mairie

le Maire, le Conseil Municipal et les services municipaux vous souhaitent une très bonne année 2019.


Consulter le PLU révisé, approuvé en Conseil Municipal le 11 mars 2019


Le Grand débat national




Aérodrome de Toussus-le-Noble

Toussus-le-Noble et son aérodrome

Berceau de l'aviation en 1905, l'aérodrome de Toussus-le-Noble est l’unique aérodrome d’aviation générale de l’ouest francilien équipé de deux pistes en dur dont l’une aux instruments. Avec 300 aéronefs basés, son activité, dédiée pour 80 % à l’école et à la formation a enregistré 112 000 mouvements en 2016 (5ème rang national). Cet aérodrome occupe alors une place majeure dans le paysage de la formation de pilotes en France.

L'aérodrome est la base de très nombreux avions privés mais on y trouve aussi plusieurs aéro-clubs, écoles de pilotage, sociétés de location d'avions ou d'hélicoptères, entreprises de travail aérien ou proposant des baptêmes de l'air et des ateliers de maintenance.

La plateforme est située à la croisée des agglomérations de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Versailles Grand Parc où elle bénéficie d’un positionnement stratégique au cœur du territoire de l’OIN Paris-Saclay-Versailles et dans la proximité des leaders industriels et de recherche de la filière aéronautique et d’un tissu dense de PME innovantes.

Porté par une démarche collaborative réunissant autant les entreprises du secteur, les établissements d’enseignement supérieur, les usagers et les riverains, cet aérodrome tend à devenir le laboratoire où pourront être expérimentés les composantes d'un aérodrome innovant exemplaire: avions à propulsion électrique, réduction des nuisances, sécurité, intégration dans son environnement périurbain, optimisation des flux énergétiques entre l’aérodrome et son environnement.

L'aérodrome est ouvert au trafic de 06h00 à 22h30.

Pour plus d'informations : Lien vers le site du gestionnaire, le Groupe ADP


Actualités

L’aéroport de Toussus-le-Noble est un aérodrome français situé sur la commune de Toussus-le-Noble dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. C'est l'un principaux sites de formation au pilotage de la région parisienne. 

Téléphone : 01 39 56 34 75

Réduction des nuisances sonores : lancement de l'expérimentation voté en Commission Consultative de l'Environnement



Réduction des nuisances sonores : lancement de l'expérimentation voté en Commission Consultative de l'Environnement





Dans un précédent article paru le 14 novembre dernier, un point d'avancement était dressé sur les nouvelles mesuresde réduction des nuisances sonores émises par les activités de l'aérodrome au bénéfice des riverains de Toussus-le-Noble et de l'ensemble du territoire.


L'étape majeure de ces travaux est l'adoption d'une expérimentation qui vise à privilégier les vols des avions les moins bruyants (classés A et B selon le référentiel CALIPSO) en contrepartie d'une très forte réduction des vols des avions les plus bruyants (classés C, D et non classés) sur la prochaine saison estivale (1er avril – 30 septembre 2019).


Les membres de la Commission Consultative de l’Environnement de l'aérodrome de Toussus tenue en Préfecture des Yvelines vendredi dernier, le 8 février, sous la présidence de Monsieur le Secrétaire Général, Vincent ROBERTI, réunissant les élus et les représentants des associations de riverains, des usagers, du Groupe ADP, de la Direction Générale de l'Aviation Civile, de Bruitparif et en présence de Monsieur Jean-Noël BARROT, Député de la 2ème circonscription des Yvelines, ont adopté à la majorité de 22 voix POUR (2/3), 8 CONTRE et 3 ABSTENTION le lancement de cette expérimentation.


Cette expérimentation est un évènement très important car il est exemplaire par la démarche de dialogue et de recherche d’une solution partagée entre riverains et usagers, dans l’intérêt de tous. L'intelligence partagée dans ces travaux s’inscrit dans la durée car elle est de nature à inciter les usagers à utiliser des avions moins bruyants (nouvelle génération, silencieux, moteur ROTAX…) et également les pilotes à inscrire leur vol dans une démarche plus vertueuse de réduction de leur empreinte sonore sur l'environnement.


C’est aussi la première fois que le classement CALIPSO est ainsi utilisé comme outil permettant de définir la réglementation applicable à un aérodrome. Ce n’est probablement pas la dernière…. Il est probable que d’autres plateformes soumises également à de fortes contraintes réglementaires s'inspirent de l'exemple innovant de Toussus-le-Noble pour évoluer vers des solutions similaires.


Avec l’arrivée du premier avion de formation à propulsion électrique de la Fédération Française d'Aéronautique (30 janvier 2019), le challenge universitaire AeroSaclay, Toussus-le-Noble vient de franchir une nouvelle étape vers l’aérodrome Innovant Paris-Versailles-Saclay, résolument tourné vers l'innovation et les technologies du futur, à la recherche systématique de solutions de développement durable de ses activités aéronautiques, dans le respect de l’environnement et des attentes de tous ses riverains.


Conformément à la réglementation, cette expérimentation donne lieu à une consultation publique. Celle-ci est accessible en ligne du lundi 11 février au vendredi 4 mars.


Chaque riverain est invité à y participer en rendant sur :


http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr




Rappel du contexte et des principes fondateurs de l’accord signé entre

l’Union des Aéroclubs de Toussus et l’Alliance des Riverains.

 

 

Cet accord a été signé le 22 mars 2018. Il a servi de base au projet d’Arrêté Ministériel que la Direction Générale de l'Aviation Civile a proposé au vote de la CCE du 8 février dernier. En voici, de façon synthétique, les principales mesures et en particulier, l’utilisation du classement CALIPSO pour définir des plages horaires réglementaires différenciées en fonction du niveau de bruit des avions.

 

CONTEXTE :

-       Stagnation du niveau de nuisances sonores sur Toussus et ses environs depuis des années

-       Absence de dialogue entre usagers et riverains ; situation bloquée

-       Arrêté de 2011 qui a certes apporté aux riverains un gain important (les plages de strict silence) mais ce gain s’est traduit simultanément par une perte d’activité importante pour la plateforme età une situation de blocage insatisfaisante pour tous, usagers comme riverains

-       Initiative de recherche d’une solution bénéfique à tous lancée par le maire de Toussus en 2016

-       Union des Aéroclubs de Toussus (UAT) : plus de 1000 pilotes ; 70 avions, 80 % des tours de piste aéroclubs

-       Alliance des Riverains : largement représentative ; comme pour les AC environ 80 % des riverains

-       Outil : CALIPSO (classification des avions légers selon leur indice de performance sonore) : l’élément qui permet de réduire les nuisances sonores tout en libérant l’activité des avions les moins bruyants

 

L’ACCORD DE MARS 2018

-       Basé sur la recherche d’une solution Gagnante / Gagnante ; équilibré ; bénéfiqus pour les 2 parties ET des concessions par les 2 parties

-       Article 1 : réduction à court terme des nuisances sonores, dans le cadre de la réglementation, actuelle, à la main des usagers : CHARTE DE BONNES PRATIQUES signée par les AC membres de l’UAT + ASCENDANT + ASTON FLY

-       Article 3 : nouvelles trajectoires, pas de miracles mais optimisation possible ; propositions faites à la DGAC / études de faisabilité et de sécurité

-       Article 4 : mise en place d’indicateurs quantitatifs permettant de suivre la situation et de fonder une décision

-       Article 5 gouvernance ; Article 6 contribution des pouvoirs publics 

-       Article 2 : PLAGES CALIPSO

-       Principe 1 : réduire l’activité des avions les plus bruyants ; classés C, D ou non classés ; pendant la période estivale ; pendant WE et jours fériés ; pour les tours de pistes ; sur certaines plages horaires (interdiction Tours de Piste : C => 12 h d’intediction nouvelles ; interdiction des D => 27 h d’interdictions nouvelles)

-       Principe 2 : autoriser l’activité des avions les moins bruyants pendant les plages de silence actuelles : 3 h entre 12 et 15 les dimanches ; A : tous vols ; B au maximum 1 ARR ou 1 DEP par avion dans la plage 12h00 – 15h00

 

CARACTERE EQUILIBRE DE CET ACCORD :

-       Objectif : Gain globale et sensible

-       Gain Riverains : réduction massive des Tours de Piste  pendants périodes les plus critiques (C => 12 H ; D => 27 H)

-       Gain usagers : plages de silence (= 3 H)

-       Perte Riverains : plages de silence ; mais pour avions très peu bruyants

-       Perte usagers : tours de piste ; mais possibilité en semaine, ou sur autres plateformes moins contraintes, ou dérogation en attendant remplacement

-       Voté en Comité de Suivi de la Charte de l'environnement du 5/02/2019 (pour 66 % ; abstention 6 % ; contre 29 % : Riverains 12 % et Usagers 17 %)


Consulter la plaquette de la DGAC relative à Calipso à Toussus le Noble




8 février 1919 - 8 février 2019 : Centenaire du premier vol commercial au départ de Toussus-le-Noble

Il y a un siècle - le 8 février 1919 -, un avion transporte des passagers privés de Paris à Londres. Une grande première que ce vol commercial international, appelée à prospérer hors de toutes proportions dans le courant du siècle...

Retrouver, ci-dessous, l'article "Carte blanche à Franck Ferrand". Avec l'aimable autorisation de M. Ferrand et la revue Historia.

Consulter l'article

Réduction des nuisances sonores : Les travaux progressent à grands pas

14 novembre 2018


Les traits des nouveaux dispositifs de réduction des nuisances sonores émises par les activités de l’aérodrome se dessinent peu à peu. Un énorme travail de concertation a été engagé et mené entre l’Union des Aéroclubs de Toussus-le-Noble (l’UAT, qui regroupe 1.000 pilotes), les associations de riverains (l’Alliance), le Groupe ADP et la DGAC : il permet aujourd’hui de concrétiser l’ambition de réduire l’impact sonore des activités aéronautiques de la plateforme.

Au rang de ces mesures, il convient tout d’abord de souligner :

1) L’expérimentation d’un nouveau dispositif de régulation des vols en période estivale 

La signature de l’accord entre l'Alliance des riverains et l'Union des Aéroclubs de Toussus le 22 mars dernier visant à privilégier des actions qui protègent l’environnement se concrétise en prenant la forme d’une expérimentation qui sera mise en œuvre dès le 1er avril 2019.

« Les aéroclubs de l’UAT sont parfaitement conscients de la nécessité pour assurer le développement durable de leurs activités aéronautiques d’intégrer dans leurs pratiques la réduction des nuisances subies par les riverains. Nous avons recherché par le dialogue avec les riverains un accord qui soit gagnant pour tous. » Dit Yves Gascuel, Président de l’UAT.

Le premier volet de l’accord, qui prévoyait l’application immédiate de nouveaux usages (adaptation des régimes moteurs, meilleur respect des circuits de piste actuels) a débouché sur la rédaction d’une charte de bonnes pratiques commune à tous les aéroclubs. Cette charte a vocation à être adoptée par les instructeurs et les pilotes de l’UAT dans un premier temps, avant d’être diffusée à toutes les écoles de pilotage et aéroclubs basés. Cette charte appelle en outre à la sensibilisation et à la responsabilisation des pilotes de demain qui seront désormais tenus d’intégrer les contraintes environnementales dans leur plan de formation sur tous types de machines.

Le deuxième volet, qui prévoit de privilégier les vols des avions les moins bruyants (classés A selon le référentiel CALIPSO) en contrepartie d'une réduction des vols des avions les plus bruyants (classés C, D et non classés) pendant les plages de silence et de moindre bruit, devra être expérimenté sur la prochaine saison estivale. Cette période s’étend du 1er avril au 30 septembre et permettra de comparer les niveaux sonores mesurés sur les années précédentes à ceux mesurés en 2019 pendant les plages de silence. Le dimanche par exemple, les avions classés A récupèrent l’autorisation de voler de 12 h à 15 h, et sur cette même période, les avions classés B auront le droit soit de faire soit un départ, soit une arrivée, mais pas les deux. En contrepartie, les avions classés C, D et non classés sont interdits de tour de piste sur des plages plus étendues qu’à l’heure actuelle.

Pour mesurer l’impact réel de ces nouvelles mesures, le Groupe ADP a installé deux nouvelles stations de mesures au sol qui permettront de quantifier ces nuisances selon des indicateurs validés par toutes les parties concernées. La DGAC quant à elle, se charge de croiser les données des vols provenant de la tour de contrôle avec les mesures enregistrées par les sondes au sol. 

Un tableau de bord mensuel sera produit et analysé par le Comité de Suivi de la Charte qui évaluera les résultats de ces nouvelles mesures, et présentera le bilan et ses recommandations au Comité Consultatif de l’Environnement.

  2) La recherche de financements pour le renouvellement des flottes d’aéronefs basés

Dans le cadre de la mutation de l’aérodrome vers une aviation plus responsable, durable et respectueuse de son environnement, l’UAT a identifié une solution qui vise à renouveler la flotte des avions de formation basés. Il a été établi un programme d’accompagnement financier pour remplacer les appareils anciens par des avions plus modernes, moins bruyants, moins consommateurs en énergie, moins polluants, et plus économiques. 

La plupart des avions de 80 à 120 chevaux doivent être remplacés par des avions plus modernes, moins bruyants et moins polluants. Il reste 10 avions d’ancienne génération dans cette catégorie au sein de l’UAT qui estime que sur ces 10 avions, 7 doivent être remplacés. En effet, certains types d’avions d’ancienne génération correspondent à des besoins spécifiques qui ne pourront être résolus par ceux de nouvelle génération (train classique, vol montagne, formation de pilote de masse élevée,..).

Un jeune constructeur aéronautique français a d’ailleurs été identifié pour les avions de formation qu’il introduit sur le marché et qui répondent à ce cahier des charges.

Des recherches de financements sont en cours pour accompagner cette mutation technique.

A côté de ces dispositions, bien d’autres travaux sont conduits parallèlement avec l’ensemble des acteurs du territoire qui œuvrent résolument à la réduction de l’empreinte environnementale de l’aérodrome : introduction de l’aviation à propulsion électrique, accompagnement de stars-ups dans le développement de nouvelles motorisations, déploiement du Challenge AéroSaclay avec le lancement de la 4ème session auprès de la communauté universitaire du territoire de Paris-Saclay, concertation avec d’autres aérodromes, etc… Ils feront l’objet d’un prochain point d’avancement.

 

Cérémonie de clôture AéroSaclay 2018

Dans le cadre prestigieux du salon aéronautique France Air Expo au Parc des Expositions du Bourget, s'est tenue la cérémonie de clôture de l'édition 2018 du challenge AéroSaclay.

L’équipe primée est issue de Centrale-Supelec : elle a développé un dispositif d’assistance au pilotage, notamment pour l’activité « tour de pistes » de façon à permettre aux pilotes de connaître et mieux ajuster leur trajectoire dans le tour de piste. 

Le prix est assez significatif : 1 billet d’avion moyen courrier pour chacun des 4 étudiants offert par Air France + un chèque de 200 € / étudiant offert par l’association AéroSaclay. 

Cette équipe a clairement répondu à une attente très forte des associations de riverains en vue d’un meilleur respect des trajectoires de tour de pistes. A cette occasion, les associations de riverains lui ont décerné un prix spécial de 500 € pour l’équipe.

Photo 2 de gauche à droite : Bruno MAZURKIEWICZ, Directeur de l’aéroport Paris-Le Bourget et des aérodromes d’aviation générale du Groupe ADP en Ile de France (dont Toussus)

Jérôme IVANOFF, Directeur du Pôle Ressources chez Air France Industries,

Les 3 étudiants de Centrale Supélec, Paul FAUGERAS, Axel HWANG et Ugo MARTINEZ, sachant que l’un d’entre eux, Antoine ROUSSET, n’avait pu être présent.

Cette cérémonie s'es tenue en présence de Jean-Noël BARROT, Député de la 2e circonscription des Yvelines, et de Jean-Michel FOURGOUS, Président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Plus d'infos sur les projets et les équipes lauréates sur le site officiel d'AéroSaclay.


9 juin 2018: Remise des prix du Challenge étudiant AéroSaclay au salon FRANCE AIR EXPO

Le challenge Aéro-Saclay réunit plusieurs établissements de Paris Saclay :
les établissements de la ComUE Paris-Saclay, le CFA AFMAé, et l’ESTACA
(école d’ingénieurs).
Ce concours d’idées organisé à l’échelle du territoire de Paris-Saclay
constitue l’une des réalisations concrètes du projet de création d’un
cluster de l’Aérodrome Innovant de Paris-Versailles-Saclay. L’objectif
général de ce projet est de faire de la plateforme aéroportuaire de
Toussus-le-Noble un démonstrateur grandeur nature de l’aéroport exemplaire,
tant sur des aspects technologiques, environnementaux qu’en termes d’usages et d’intégration de l’aéroport dans un environnement périurbain.
Le challenge a conduit à la constitution d’équipes pluridisciplinaires de 4
à 6 étudiants, multi-niveaux et inter-établissements pouvant aborder les
différentes thématiques qu’anticipe le projet d’aérodrome innovant
Paris-Versailles-Saclay.
Le samedi 9 juin 2018, une manifestation finale réunira la soutenance orale
des équipes d’étudiants devant un jury le matin et la remise des prix l'après-midi. La remise des prix de la 3ème saison du Challenge étudiant AeroSaclay se tiendra dans le cadre du salon FRANCE AIR EXPO le samedi 9 juin 2018 au Parc des Expositions du Bourget.

Safran entre dans le capital de Turbotech, start-up basée sur l'Aérodrome de Toussus-le-Noble

Safran, au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques, et Go Capital, annoncent leur entrée au capital de la société Turbotech, start-up basée sur l'aérodrome de Toussus-le-Noble.

Turbotech développe une gamme de turbomoteurs (turbopropulseurs et turbogénérateurs électriques), pour l’aviation légère, basés sur des turbines à cycles régénératifs (le cycle régénératif consite à récupérer, via un échangeur thermique, l’énergie contenue dans les gaz d’échappement d’une turbine, améliorant ainsi significativement sa consommation de carburant) innovantes.

Lire l'intégralité de l'article

Arrivée imminente du premier avion électrique dédié à la formation à Toussus-le-Noble

Le projet de la Fédération Française d'Aéronautique (FFA) se concrétise. L’avion électrique Alpha Electro de Pipistrel est arrivé à Haguenau où il passera sa première phase de mise en exploitation pendant quelques semaines. L’aéronef rejoindra très prochainement Toussus-Le-Noble pour le lancement de son évaluation au sein de l'Union des Aéroclubs de Toussus (UAT) dans le cadre du Fab’Lab’ de la FFA.

Lire le communiqué de presse

Le projet "Aérodrome Innovant de Paris-Versailles-Saclay"

Le projet Aérodrome Innovant Paris-Versailles-Saclay intégre à la fois un objectif de développement économique pour soutenir les acteurs industriels historiques de l’aérodrome, mais aussi une vision à plus long terme pour attirer des projets industriels innovants qui ouvrent de nouvelles opportunités pour l’aérodrome.

Cette démarche est alimentée par divers projets en cours qui s'inscrivent selon une stratégie en cinq axes:

-       Développement économique

Relancer un développement économique cohérent et structuré en relation avec les acteurs publics et privés de l’aérodrome. Une recherche des cibles économiques cohérentes avec le contexte de cet aérodrome structurera cet axe.

-      Expérimentation et innovation

Favoriser l’atteinte de l’objectif de réduction des nuisances en développant de nouvelles solutions aéronautiques et aéroportuaires visant à réduire la pollution sonore et à favoriser l’usage des énergies renouvelables.

-      Implantation et immobilier d'entreprises

Permettre le développement d’une offre d’accueil foncière et immobilière à proximité de la plateforme aéroportuaire pour accompagner de nouvelles entreprises sur l’aérodrome et favoriser l’émergence de start-ups dans les domaines d’expérimentation du site.

-      Emploi et formation

Faire du site une plateforme de formation aux métiers de l’aérien et de l’aéroportuaire, sensibiliser le publiec étudiant aux enjeux de l’aviation et de l’aéroport de demain, favoriser une bonne adéquation entre les formations proposées et les besoins exprimés par les filières aéronautique et aéroportuaire.

-      Attractivité et rayonnement

Faire de l’aérodrome de Toussus le Noble la plateforme aéroportuaire du Plateau de Saclay afin de contribuer à son rayonnement, à son attractivité économique et touristique et à son développement économique.