Le site officiel de
la Mairie

logo2-toussus-le-noble

Histoire  et Patrimoine

Blason de Toussus-le-Noble

D’azur à la bande d’or chargée de trois socs de charrue de sable brochant, accompagnée d’une croix fleurdelisée, couronnée et parsemée de fleurs de lys d’or en chef et d’un demi vol d’argent en pointe, le tout surmonté d’une couronne murale d’or comprenant en son centre une porte du grand parc de Versailles dénommée «  Trou Salé «  flanquée de deux tours crénelées.

La confection du Blason a été confiée au Groupe de Recherche Historique (association créée le 24 janvier 1996). La signification des armoiries de notre commune s’explique de la façon suivante :

-l’azur et l’or, couleurs des armes de France, marquent la longue appartenance de la commune au domaine royal ;

-la croix des Dames de Saint Cyr représente la possession de certaines terres de Toussus octroyées par Louis XIV ;

-les trois socs de charrues symbolisent l’activité agricole du village ;

-l’aile évoque l’aviation installée à Toussus au début du XXème siècle et qui est toujours présente ;

-la couronne rappelle le mur du Grand Parc du Château de Versailles qui traversait notre village du nord au sud ; des deux portes situées sur notre commune, seule est représentée celle du Trou Salé dont la façade et les toitures sont inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 13 février 1989.

Le projet de Blason de Toussus-le-Noble, après avoir été soumis à l’avis de la Commission Nationale Héraldique, a été adopté à l’unanimité par le Conseil Municipal lors de sa séance du 9 janvier 1998, puis, officiellement présenté aux Nobeltussoises et aux Nobeltussois lors des vœux du Maire, le 23 janvier 1998.

 

Histoire de Toussus-le-Noble

Sur le territoire de la commune, des vestiges lithiques attestent de la présence d'hommes préhistoriques...

Le nom de Toussus, d’étymologie prélatine, désigne un lieu où l’on trouve des bois de meilleure qualité (tusco, toschus, tosca). La première trace écrite du nom date de 1190 (toisus). Le déterminant "le Noble" fut attribué avant 1592, peut-être, en référence aux terres appartenant à des nobles.

Au 17ième siècle, la commune est traversée par un mur délimitant le village du Grand Parc de chasse du roi Louis XIV. Ce domaine avait une longueur de murs de plus de 43 kilomètres. Il était percé de 25 portes d’entrée, dont 2 sur le territoire de Toussus : la "Porte du Trou Salé" qui est incorporée dans la construction d’une ferme après la Révolution française et aujourd'hui inscrite au patrimoine historique et la "Porte de Toussus", située à l’ouest du village, détruite en 1914.

Le territoire est voué à l’agriculture et à l’élevage. Il est profondément modifié à la fin du 17ème siècle par le creusement d’étangs, de rigoles et d’aqueducs pour l'alimentation des fontaines des jardins du château de Versailles : l’eau du plateau de Saclay est acheminée par des aqueducs et recueillie à l’aide de rigoles dont celle de Guyancourt et de divers étangs, dont ceux du Trou Salé, du Pré Clos et d’Orsigny.

Le village de Toussus-le-Noble à l’intérieur du Grand Parc au 17ème siècle (Carte de Cassini - 1750).

Des fermes s’implantent et de nouveaux chemins les relient.

Le village dépend de l’archidiaconat de Jouy qui est une division du doyenné de Châteaufort. Au Moyen Age, l’église, certainement carolingienne, est placée sous le vocable de Saint Germain l’Auxerrois. Du fait de sa vétusté, elle est laissée à l’abandon à la fin du 17ème siècle, puis détruite. Aujourd'hui, Toussus est rattaché au groupement paroissial Chateaufort-Magny les Hameaux-Toussus-St Lambert.

Au début du 20éme siècle, l'aviation naissante s'installe à proximité de l'étang du Trou Salé. Son développement apporte à la commune un essor sans précédent avec l’arrivée de Robert Esnault-Pelterie et des frères Farman et l’installation d’un aérodrome ainsi que d’une école d’aviation. Au début, de simples hangars sont construits sur deux terrains. Le public découvre les pionniers de l’aéronautique lors des compétitions sportives. L’aérodrome, crée en 1907, est l’un des berceaux de l’aviation nationale. Il se développe en terrain d’essais de prototypes, d’école de l’air, en terrain militaire et civil.

En 1919, l’avion court-courrier Farman Goliath est construit sur un troisième terrain. Le hangar qui y fut érigé fut déplacé dix-huit ans plus tard sur le terrain principal de Farman. Il existe toujours aujourd’hui. Il est occupé par les allemands, dès juin 1940 : le terrain d’aviation comprend des unités de chasse et de renseignements.

La gestion de l’aérodrome est confiée, en 1946, aux Aéroports de Paris. Il devient un aéroport d’affaires.

Aujourd’hui, l’aérodrome reste dynamique, malgré les pressions diverses et variées pour en réduire l'activité. Toussus constitue la seule plate-forme de l'ouest francilien présentant 2 pistes en "dur" dont l'une équipée d'un système d’aide à l’atterrissage. Il regroupe une quarantaine de hangars, dispose d’une tour de contrôle et permet une aviation d’affaires et de loisirs. Il est le 5ème aérodrome de France en termes de mouvements et en assurant la formation d’environ un quart de nos pilotes professionnels, il assume un rôle social majeur dans la formation des pilotes, mais également des personnels au sol ou des jeunes au brevet d'initiation aéronautique. Ecoles de pilotage, sociétés de location d’avion ou d’hélicoptères, aéro-clubs, compagnies de transport d’affaires ou d’avions-taxi, ateliers de maintenance, restaurants assurent une activité importante.

En complément, un espace, baptisé AIRPARC, accueille des entreprises au rayonnement international.

La commune de Toussus fut libérée le 24 août 1944 par la 2éme DB du Général Leclerc après de violents combats. Une borne marque aujourd’hui cette libération, place Maréchal Leclerc de Hautecloque (où se situe la mairie) ainsi qu'un monument commémoratif en hommage aux victimes des conflits.

Le château de Toussus-le-Noble a été construit vers 1900. Le propriétaire, Mr Landolff, était costumier des théâtres parisiens. Par la suite, la propriété fut louée à divers occupants, puis achetée en 1923, par un riche armateur grec, Mr Embiricos, qui fit dessiner et aménager les jardins. Lors des évènements précédant la seconde guerre mondiale, la famille Embiricos partit pour la côte d'azur.

En 1939, le château fut réquisitionné par l'armée française. Après l'armistice de 1940, l'armée de l'air allemande occupa la propriété et s'y maintint jusqu'en août 1944. Après la libération, les troupes américaines installèrent des baraquements dans le parc. Après leur départ en 1945, l'escadrille "Normandie-Niemen" prit possession du domaine et installa le mess des officiers dans le château. A la fin de l'année 1946, Normandie-Niemen partit au Maroc. Quelques mois plus tard, le Service d'Approvisionnement en Matériel de l'Aéro-Navale (SAMAN) vint s'installer à Toussus. La Marine acheta le "parc" en deux fois ; en août 1947, le château et la zone de terrain à l'est, en février 1951, la seconde partie.

Toussus-le-Noble est située à une vingtaine de kilomètres de Paris. Elle fait partie de l’arrondissement de Versailles et du canton de Maurepas (depuis les élections départementales de 2015).

Les communes limitrophes sont Les Loges-en-Josas au nord-est, Jouy-en-Josas à l’est, Saclay au sud-est, Villiers-le-Bâcle au sud, Châteaufort à l’ouest, Buc au nord.

Toussus-le-Noble est desservie par la RD 938 (anciennement Route de Bordeaux) qui contourne la commune par l’est et permet de rejoindre Buc et Versailles, vers le nord, Châteaufort, Magny-les-Hameaux et Saint-Rémy-lès-Chevreuse, vers le sud.

Le village appartient à la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc depuis  2003. Actuellement, dix-huit communes en font partie : Bailly, Bièvres, Bois d’Arcy, Bougival, Buc, Châteaufort, Fontenay-le-Fleury, Jouy-en-Josas, La Celle St Cloud, Le Chesnay, Les Loges-en-Josas, Noisy-le-Roi, Rennemoulin, Rocquencourt, St-Cyr-l’Ecole, Toussus-le-Noble, Versailles, Viroflay. Vélizy intégrera VGP en 2016.

La Communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc (VGP) est compétente en matière de collecte et de traitement des ordures ménagères, d’organisation des transports publics routiers, de développement  économique, de défense de l’environnement, de politique de l’habitat et du logement. Progressivement, lorsque l’intérêt communautaire est ressenti par les communes membres, elle se dote de compétences nouvelles. C’est le cas par exemple depuis peu, de la fourrière  animale, des sentiers piétons et pistes cyclables intercommunaux ou bien des terrains pour gens du voyage.

Toussus-le-Noble est devenu village porte du Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse en 2007.

Toussus le noble

Quels sont les atouts de Toussus-le-Noble ?

«Vivre la ville à la campagne» : Toussus-le-Noble bénéficie d'un cadre de vie tout à fait exceptionnel à la lisière du Grand Paris, de la vallée de Chevreuse et de Versailles Grand Parc. La commune bénéficie de tous les services de la ville (sociaux, santé, éducation, loisirs, culturels) sur place ou à quelques minutes, tout en offrant un cadre et une qualité de vie propres à la campagne, grâce à nos nombreuses terres agricoles. Notre commune est réputée pour son calme, sa tranquillité et sa convivialité tout en étant idéalement située, à une vingtaine de kilomètres de Paris, à moins de 10 kilomètres de Versailles et à proximité des zones d’emplois de l’Île de France.

La communauté d'agglomération de Versailles Grand Parc (VGP)

Créée en 2003 sous la forme d’une communauté de communes baptisée le Grand Parc puis Versailles Grand Parc, son nom est issu du "Grand Parc", jadis vaste étendue de chasse des rois Louis XIII à Louis XVI, allant de Marly à la vallée de la Bièvre. 

Elle permet de vivre encore mieux la ville à la campagne, de bénéficier du développement des transports en commun et des circulations douces améliorant alors les conditions d’accès aux services de la ville et aux établissements scolaires. Le ramassage et le traitement des déchets est amélioré grâce à la mutualisation et donc l’optimisation du service sur tout le territoire de la communauté. La collaboration entre les différents services sociaux et santé du Grand Parc devrait également améliorer la prise en charge des personnes en situation de vulnérabilité. Des actions seront également menées pour consolider le tissu économique.

versailles grand parc - vgp